Deprecated: add_to_cart_redirect est obsolète depuis la version 3.0.0 ! Utilisez woocommerce_add_to_cart_redirect à la place. in /home/devecymc/public_html/wp-includes/functions.php on line 5586

Deprecated: WC_Cart::get_checkout_url est obsolète depuis la version 2.5 ! Utilisez wc_get_checkout_url à la place. in /home/devecymc/public_html/wp-includes/functions.php on line 5211

Dans l’incertitude, pratiquons l’optimisme raisonné .. prêts ?

N’avez-vous pas, depuis plus d’un an, le corps toujours tendu, en stress ? Des pensées parasites qui s’ébrouent joyeusement dans votre cerveau ? Votre patience qui s’étiole ? Les émotions promptes à s’exprimer tel un diable sorti de sa boite ?

L’avenir n’a semble t’il jamais été aussi incertain. Nous ne savons pas de quoi les semaines, les mois à venir vont être remplis … De liberté, de semi-liberté, de confinement, de télétravail, de présentiel, d’école à la maison … ?

Depuis plus d’un an, nous vivons avec une physiologie dite de survie. Pourquoi « de survie » car c’est celle qui a permis à l’Etre Humain de survivre jusqu’ici.

C’est notre système nerveux dit sympathique (alors qu’il ne l’est pas du tout, sympathique !) qui est à la manœuvre. C’est la partie de notre système nerveux qui est activée afin que tout notre corps soit mobilisé face à un danger et que nous agissions en conséquence. Certains comparent cela à une pédale d’accélérateur. On est d’accord, quand vous conduisez, vous n’êtes pas en permanence à appuyer sur l’accélérateur ?

Hé bien, une grande partie de l’humanité est en mode accélération depuis plus d’un an et cela nous épuise physiquement, nerveusement, émotionnellement.

Alors, comment retrouver un fonctionnement physiologique soutenable, équilibré ?

Voici 4 clés entendues lors d’un webinaire avec Lane Dusserre et François Besson de Potential Project. Cela permet de vivre un optimisme avisé. Ces 4 clés sont :

·        l’acceptation radicale

·        l’ouverture radicale

·        donner du sens

·        l’action réfléchie

1ère clé : L’acceptation radicale répond à l’équation suivante : Souffrance = Douleur * Résistance.

Cela signifie que plus je résiste, plus j’amplifie la douleur. L’acceptation est donc l’opposé de la résistance. Ce n’est pas être passif – du genre « je baisse les bras », – ni être indifférent – « après moi le Déluge! – , c’est accepter que, dans la Vie, il y a des choses que JE peux (essayer de) changer et d’autres où JE n’ai aucun pouvoir.

Pour la période actuelle, je ne peux changer la pandémie, je ne peux changer mes problèmes de connexion, je ne peux changer les règles de restriction, je ne peux changer les personnes avec qui je vis, avec qui je travaille…

Par contre, je peux agir sur MES émotions, MES pensées et MES comportements… C’est mon cercle d’influence, mon « rond » (https://www.youtube.com/watch?v=BXd6QSaWu0Q), comme Félix Baumgartner l’avait utilisé pour pouvoir sauter depuis l’espace et revenir sur notre bonne vieille Terre.

François Besson et Lane Dusserre nous informent alors que la pleine conscience est d’une grande aide pour accepter ce qui arrive car elle nous permet d’être là, juste présent à soi, à la vie. On ne pense pas à hier ni à demain qui, de toute façon, n’existe plus ou n’existe pas encore:-) !

2ème clé: L’ouverture radicale

Lors d’un sondage auprès de tous les participants, Lane Dusserre et François Besson nous ont demandé : « Si je devais revivre les 12 derniers mois, le referais-je ? » (vous avez le droit de vous poser la question… 🙂 ). 50% aimeraient les revivre car, ils ont trouvé une opportunité de ralentir, de se rapprocher de sa famille, de la Nature, de réorienter leur vie… et 50 % ne voudraient surtout pas revivre cette période car, ils ont perdu un proche, leur emploi, ils étaient peut-être dans un petit logement …

Comme vous le savez, en Chine, le mot « crise » est décrit par deux idéogrammes signifiant conjointement « danger » et « opportunité », soulignant qu’en période incertaine, mauvaises nouvelles ou situations désagréables sont autant d’opportunités de reconsidérer l’avenir autrement…

L’ouverture radicale demande donc à ce que nous nous entraînions à voir une (des?) opportunité(s) dans toute « crise » que nous vivons, que cela soit niveau professionnel ou personnel.

Satya Nadella, le PDG de Microsoft a dit récemment : « Il s’agit pour moi de questionner chaque jour ma façon de penser et d’être à l’aise avec l’incertitude ».

Je me rends compte en lisant ses propos que de nombreuses femmes entrepreneures que j’accompagne passe aussi par cette phase pendant le coaching et… une fois que l’on a développé cette capacité de se regarder vivre, penser, agir… on ne revient pas en arrière, on ne peut plus faire autrement que d’apprendre sur soi et de s’améliorer. Mais ce n’est pas que les entrepreneurs qui ont avantage à faire cela !!!

Et vous, quelles autres visions pourriez-vous vous entraîner à avoir sur une situation, un événement a priori négatif ?

3ème clé: Donner du sens

Les deux animateurs du webinaire nous ont ensuite montré les deux types de vision et de questionnements que nous pouvons avoir sur les événements qui nous arrivent :

Vision étroite (regarder par le petit bout de la lorgnette) où je me pose des questions comme : Pourquoi est-ce que cela M’arrive ? Quand cela redeviendra t’il COMME AVANT ?

Vision large (tel Jack sur le pont du Titanic et qui crie face à l’océan « Je suis le Roi du Monde! ») : Comment pourrais-je transformer la situation actuelle en OPPORTUNITE réelle de croissance ? Comment pourrais-je en ressortir plus fort(e) ?

Dans la vision étroite, j’ai des questionnements qui m’enferment, me coincent dans la situation actuelle. Alors que dans la vision large, je me permets de me rendre acteur en décidant du sens que je veux donner aux difficultés que je veux.

Cette clé demande donc de passer des questions « pourquoi » et « quand » à la question « comment. » En coaching, cela s’appelle accompagner la personne à passer de la position de victime à celle de créateur ! Tous les possibles s’ouvrent alors puisque « je » reprend mon pouvoir personnel et ne le donne plus à ceux qui seraient les responsables (Gouvernement, hiérarchique, voisin, météo, « la faute à pas de chance », le kharma…).

 4ème clé: Action réfléchie

L’action réfléchie a pour objectif d’activer le système nerveux dit parasympathique que d’aucun appelle la pédale de frein 😉. C’est le mode récupération de notre corps.

Que demande t’il pour s’activer ce parasympathique ? Il demande des PAUSES, des temps de respiration, du temps pour prendre soin de soi que cela soit au niveau du corps, des émotions, ou du cerveau…

Lane Dusserre et François Besson préconisent le « 2 * 2 * 2″ (ou 3 * 2 ça marche aussi 🙂 ) à réaliser en début de journée et en début d’après-midi.

Cela consiste à pratiquer :

·        2 minutes de respiration consciente pendant lesquelles je fais durer une inspiration en comptant de 1 à 5 et, pour chaque expiration, je compte de 5 à 1 ;

·        2 minutes pour se rappeler le sens que nous avons décidé de donner à ce que l’on vit et pour prioriser ce que l’on a à faire ;

·        2 minutes pour planifier et s’organiser en fonction des tâches, activités à réaliser.

Avec le discours d’hier soir (31 mars 2021) nous annonçant un reconfinement national (certes allégé), nous pourrions peut-être prendre ces 4 clés pour faire prendre la poudre d’escampette à notre corps, à nos pensées et à nos émotions … et ainsi nous permettre de ne plus être en mode survie 24/24. Qu’en dites-vous ?

Si cet article vous parle, puis-je vous demander de le partager sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessus ? 🙂 

Pour partager :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres inspirations ...

Retour haut de page
Presque fini ! 77%

Rejoignez des centaines de Femmes (re)devenues Entrepreneuses de leur Vie !

Accédez gratuitement
à votre manuel d'auto coaching

12 Clés puissantes pour entreprendre ta vie

Couverture 12 clés FEE