Deprecated: add_to_cart_redirect est obsolète depuis la version 3.0.0 ! Utilisez woocommerce_add_to_cart_redirect à la place. in /home/devecymc/public_html/wp-includes/functions.php on line 5586

Deprecated: WC_Cart::get_checkout_url est obsolète depuis la version 2.5 ! Utilisez wc_get_checkout_url à la place. in /home/devecymc/public_html/wp-includes/functions.php on line 5211

La peur de réussir peut vous faire échouer

Faites-vous partie des 25 % de la population européenne qui ont peur de réussir ?

Dans cet article, je vous donne les 4 causes de cette horrible peur et à la fin, je vous partage 3 manières de vous en sortir.

Cela parait dingue d’avoir peur de réussir mais, si on y réfléchit quelques secondes, que crée une réussite ?  Elle aboutit à un changement dans notre vie, un changement de vie.

Quand j’ai réussi le permis de conduire, cela m’a rendu plus autonome, plus adulte avec des responsabilités sur ma vie et celle des autres.

Quand j’ai réussi mon premier entretien de recrutement, cela m’a propulsé dans la vie dite active avec des responsabilités dans ce job, des relations professionnelles, mon premier appartement avec tout ce qu’il y a à gérer… qu’on n’imagine pas quand on vit chez papa-maman 🙂 !

Cette peur de réussir, elle peut être tellement puissante qu’elle peut nous faire échouer tels ces étudiants qui perdent tous leurs moyens lors des examens alors que toute l’année ils ont de bons voir de très bons résultats.

Il y a 4 causes principales à la peur de réussir :

1/ La première, la plus évidente sous doute, c’est le fait de ne pas avoir confiance en soi. On pense que l’on ne mérite pas de réussir parce qu’on ne croit pas en ses capacités, en ses qualités, en ses compétences. La bonne nouvelle, c’est que la confiance en soi c’est comme un muscle, c’est comme une habitude, cela se travaille, cela s’installe au quotidien avec quelques techniques et du temps pour soi.

2/ La deuxième raison, c’est la peur du changement. J’ai coaché un manager d’une entreprise de plus de 2000 salariés qui n’arrivait pas à faire carrière comme il disait. En fait, quand je lui ai posé la question de ce qu’il risquait de perdre en obtenant un poste de Direction qu’il visait mais qu’il n’arrivait pas à obtenir… sa réponse a duré la moitié de la séance 🙂 ! En fait, il imaginait que ce poste le ferait quitter sa région, que cela chamboulerait la vie de sa famille, ses enfants qui devraient quitter leurs écoles respectives, leurs copains. Nous avons convenu que, avant de postuler, il devrait clairement poser la question de s’il devait aller travailler à Paris, s’il obtenait tel poste. Pour le poste suivant, on lui a répondu que oui mais pour un autre, on lui a dit qu’il pourrait rester dans sa région avec des déplacements de temps en temps sur Paris et devinez quoi … il a obtenu le poste :-).

3/ La 3ème raison, c’est le sentiment de culpabilité. Et oui si je réussis, je peux culpabiliser de faire mieux que ma famille, que mon cercle proche d’amis qui pourraient se sentir mal à l’aise… On est d’accord, ce sont souvent des histoires que l’on se raconte. Notre famille, nos amis peuvent aussi être super heureux de votre réussite, non ?

4/ La dernière cause est le fait de vouloir obéir aux injonctions parentales, éducatives. Pour ma part, j’ai toujours entendu mes parents souhaiter que mon frère et moi soyons fonctionnaires parce que c’est la garantie de l’emploi, ce sont des congés plus nombreux que dans le privé, c’est la certitude des lendemains.

On est dans le faire plaisir. Mais quand on a des envies d’autres choses, il est parfois difficile de se sentir déloyal. Et pourtant, cela s’appelle grandir, couper le cordon ombilical avec bienveillance. Ils n’ont pas dit cela contre nous mais pour nous.

Comment sortir de cette peur de réussir ?

Et bien, en fait, il faut revenir aux bases c’est-à-dire à vous :

Que voulez-vous VRAIMENT vivre ?

Pouvez vous décrire le chemin déjà parcouru et tous les efforts que vous avez mis en place ?

Une fois que vous décrit cela, il s’agit ensuite de regarder bien en face les conséquences de votre future réussite.

Rien de mieux que de vous poser et de vous demander à vous-même quels sont les avantages à réussir cela ? Formulé autrement : Qu’allez vous gagner à réussir cela ?

Quels sont les inconvénients à réussir ? Que risquez-vous de perdre ?

Une fois que vous avez décrit clairement ce tableau de votre réussite, visualisez-la : Vous avez réussi : que voyez-vous ? que ressentez-vous ? qui est avec vous ? qu’entendez vous ? Quelles émotions vivez-vous ?…

Je vous souhaite de vivre de magnifiques réussites !

Pour partager :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres inspirations ...

Retour haut de page
Presque fini ! 77%

Rejoignez des centaines de Femmes (re)devenues Entrepreneuses de leur Vie !

Accédez gratuitement
à votre manuel d'auto coaching

12 Clés puissantes pour entreprendre ta vie

Couverture 12 clés FEE